Pourquoi devrait-on manger de saison ?

Pourquoi devrait-on manger de saison ?

Chaque fruit, légume, viande, poisson, crustacé ou encore herbe aromatique comprend une période de pleine saison où il est bon de le consommer car c’est à cette période qu’on le trouve naturellement. De nos jours, ce n’est pas évident de consommer de saison à cause du fait que l’on trouve très souvent de tout toute l’année dans les magasins. L’importation des produits alimentaires répond aux demandes variées des clients sans se préoccuper de l’impact alimentaire, nutritionnel, écologique ou encore économique.

Assouvir les besoins nutritionnels

La nature est faite de façon à ce que l’on puisse survivre grâce à elle. Elle nous offre donc ce dont on a besoin, au moment où l’on en a besoin et permet de combler les besoins nutritionnels du moment. Par exemple : en hiver il y a moins de soleil et il fait froid. Notre corps est fatigué et a besoin de beaucoup d’énergie et de plus de nutriments et vitamines C (que le soleil nous apporte en été). Les légumes et fruits hivernaux sont riches en minéraux (poireaux, choux…), en vitamines (oranges, pamplemousses…) ou en glucides (patates douces, potimarrons…). A l’inverse, en été avec la chaleur et le soleil notre corps a besoin de s’hydrater encore plus : les fruits et légumes de saison sont extrêmement riches en eau : melons, fraises, cerises, courgettes, tomates…

Des aliments plus sains

Les fruits et légumes qui se sont développés et arrivés à maturation de façon naturelle sans intervention extérieure (engrais, pesticides) sont plus sains. En effet, les végétaux produisent des antioxydants comme mécanisme de défense surtout lorsqu’ils sont exposés au soleil. Lorsqu’ils doivent se battre seuls contre les agressions extérieures, de manière naturelle, sans pesticide, les végétaux activent ce mécanisme de défense et produisent des antioxydants. Ils sont donc plus riches en antioxydants mais également en minéraux, vitamines, etc. Lorsque l’on consomme de saison et local, on évite également le stockage donc les produits conservateurs mauvais pour la santé, parfois même cancérigènes.

Un meilleur goût

Du fait de s’être développé naturellement sans intervention extérieure, le fruit ou le légume conserve l’intégralité de sa saveur et de sa fraicheur. En effet, il est plutôt logique qu’un fruit qui a muri au soleil soit plus fort en goût qu’un fruit qui est arrivé à maturation dans un camion de transport. Plus un fruit est cueilli tôt, plus il perdra en saveur.

Une habitude alimentaire écologique

Produire de saison rime avec produire sur place, dans le milieu naturel propice à son développement.  Le transport des produits étant beaucoup plus court, consomme beaucoup moins de carburant et donc pollue moins. De plus, les fruits et légumes de saison ne sont pas traités en masse du fait qu’ils se développent naturellement. Ils permettent d’amoindrir l’utilisation de pesticides mauvais pour la pollution mais également destructeurs de la faune (disparition des abeilles par exemple). Hors saison, les fruits ou les légumes viendront de serres ou de pays lointains. Or sous serre, il faudra bien compenser le manque de soleil, de chaleur naturelle ou encore de nutrition de la terre. Pour cela, on ajoute des engrais, on les traite, ou on les asperge de pesticides. Concernant les autres pays, ils ne respectent pas tous les normes sanitaires européennes. Plusieurs cas ont été recensés où les pesticides ou autres produits de traitement utilisés présentaient de grands risques de cancers, infertilité ou autres maladies récentes. De plus, tous ces produits aspergés sur nos sols s’infiltrent dans la terre et donc dans les nappes phréatiques les polluant et les contaminant ainsi.

Des produits moins chers

Les produits de saison locaux sont en général moins chers. En effet, ils ne demandent pas d’importation, de transport, de taxes ou de moyens de conservation afin de tenir la durée de transport. Le transport lui permettant d’aller de son milieu naturel aux étals est nettement plus court, exempté de taxes et donc, en toute logique, beaucoup moins cher.

Un soutien pour l’économie locale

Comme on l’a dit plus haut, le fait de consommer de saison rime également avec consommer local. Consommer local permet de faire travailler les agriculteurs locaux et contribuer à l’économie locale. Cela nous permet de rester en contact direct avec le producteur qui n’est pas à l’autre bout du monde et qui peut parfois même être son voisin.

On pourrait également parler des cultures intensives qui épuisent nos sols et nos terres devenant ainsi infertiles. Une terre infertile ne produit plus et réduit donc les futures productions mais également les futures ventes et donc l’économie locale.

Laisser un commentaire

Résoudre : *
23 − 3 =